UPDATES

EXPLORE

Milan possède une beauté discrète, cachée, que l’on découvre au hasard des cours intérieures et derrière les murs des maisons modernes.

 

La ville abrite, dans des rues tranquilles et sans magasin comme la très centrale via Mozart, des chefs-d’oeuvre architecturaux, tels que la Villa Necchi Campiglio, une résidence destinée à une famille de la grande bourgeoisie, conçue dans ses moindres détails par Piero Portaluppi entre 1932 et 1935.

 

C’est Piazza Castello – comme si Achille y était encore, s’affairant et travaillant à ses prototypes – que se situe la fondation Castiglioni. Une institution gérée avec dévouement par sa fille Giovanna qui, afin de s’occuper des archives, s’est mise à étudier le métier de son père – elle qui était diplômée en géologie. Achille Castiglioni: un homme curieux, collectionneur d’objets anonymes et variés, souvent source d’inspiration pour ses projets.

 

Je me souviens du jour où il se présenta pour parler d’éclairage lors d’une conférence organisée par « ABC incontri sul progetto », avec une lampe de chantier trouvée dans la rue et dont il commença à vanter les avantages avec de grands gestes, comme il en avait l’habitude. Via Cino del Duca, au coin du Corso Monforte, se trouvait le magasin de Skipper. Par la vitrine, l’on apercevait de grandes tables de marbre, dessinées par Angelo Mangiarotti, architecte, urbaniste, designer industriel et sculpteur.

 

Et c’est d’ailleurs à la sculpture que ce dernier se consacra avec passion durant les vingt dernières années de sa carrière. Aujourd’hui, pour dénicher ses tables, il faut se rendre au showroom d’Agape, aménagé dans une maison avec cour intérieure de la via Durini.

DÉCOUVREZ L'HISTOIRE

Interprétée par:

LISEZ ÉGALEMENT

UPDATES

LA CAMPAGNE WHITE RIBBON FOR WOMEN

UPDATES

POMELLATO BALERA EVENT

UPDATES

SCILLA RUFFO DI CALABRIA